DÉFENSE DE L'INTÉRÊT GÉNÉRAL EN DORDOGNE

ANNÉE 2018 - OCTOBRE

Pour adhérer à DIGD

Réagir

Partager

NEWSNous faisons évoluer le site graphiquement pour plus de clarté, une meilleure lisibilité et un accès plus direct aux sujets qui vous intéressent. Ainsi d'un simple coup d'œil c'est dans cette première page que vous pourrez faire votre choix grâce aux résumés thématiques qui seront classés du haut vers le bas, du plus récent au plus ancien. Vous pouvez d'ores et déjà adhérer, réagir, ou partager des informations en vous connectant grâce aux liens au-dessus du titre.

Nous avons l'ambition de faire de ce site un site participatif sur lequel vous pourrez nous informer des dysfonctionnements concernant notre département, comme tant d'autres hélas. Nous sommes confrontés à des pouvoirs publics et des acteurs politiques de moins en moins à l'écoute des citoyens, des journalistes et des élus qui n'ont pas toujours la possibilité de s'exprimer librement.

Nous nous engageons à relayer ces informations dans la limite de faits et de documents factuels incontestables qui devront obligatoirement les accompagner.

Votre avis nous intéresse, n'hésitez pas à vous manifester.

 

Quand les citoyens demandes des comptes aux élus.

Les bns comptes

font les bons élus

 

“Quand la politique politicienne devient un piège à comptes ” (inspirée de  Jacques Pater)

 

 

 

Tous les ans la Cour des comptes pointe de nombreuses défaillances et des gaspillages de l'argent public, en l'occurrence l'argent des citoyens. Passé l'instant de stupeur annuel, les contribuables oublient vite ces dérives comme si il était normal que certains élus jouent avec les finances du pays pour satisfaire leurs pulsions mégalomanes.  A ce stade la question se pose de savoir si ces mêmes élus feraient les mêmes investissements dans le cas ou leur responsabilité financière était engagée. Peut-être seraient-ils alors plus circonspects dans l'étude des projets et l'établissement des devis.

Il est d'ailleurs difficile d'obtenir des informations comptables concernant ces financements. Il est étonnant que l'administration et que certains élus soient aussi frileux à communiquer ces informations à partir du moment ou tout a été fait dans les règles et que les coûts sont conformes aux coûts annoncés.

DIGD s'est donné comme mission d'apporter, autant que faire se peut, tous les documents factuels permettant aux citoyens de se faire une exacte opinion du bien fondé et des coûts pour les travaux d'infrastructures et d'équipements concernant le département de la Dordogne.

 

Pour en savoir plus appliqué à un cas bien réel, cliquez ici…

 

 

À vos risques et périls !

 

Quand des élus jouent avec la sécurité des citoyens.

“Chaque geste entraîne une responsabilité éternelle, il y a des gestes omis qui condamneront.”(Gérard Martin - Tentations))

Pour le Conseil Départemental ce n’est pas une nouveauté. Dès 2012 l’étude réalisée par la société IMSrn, à la demande du Conseil départemental, révélait des risques importants d’éboulements sur la RN703 entre Saint-Vincent de Cosse et Beynac.

Le collectif Sauvons la Vallée Dordogne s’en est inquiété à deux reprises directement auprès de Germinal Peiro en 2016.

 Le récent et très complet rapport concernant l’étude de protection contre les éboulements, réalisé en 2017 par la société Géolithe, ne laisse plus planer le moindre doute quant à la dangerosité de cette portion de falaise.

Dans ses articles, ses e.mailings et son Dossier de presse 2018 DIGD n’a cessé de souligner cet étonnant laxisme en interpellant directement les conseillers du Conseil Départemental.

Les travaux de mis en sécurité, représentent à peine 2 % du budget global engagé pour le contournement.

Pourquoi le Conseil Départemental consacre-t-il autant de vigueur pour développer à marche forcée des travaux inutiles, exorbitants n’ayant aucun caractère de sécurité plutôt que de s’efforcer à protéger la vie de ses concitoyens ?

 

Quand un maire monte au créneaux contre l'absurde.

Quand un élu dit tout haut en public

ce que d'autres élus pensent tout bas sans oser le dire.

Pour adhérer à DIGD cliquez ici

Quand les élus tentent de rouler les citoyens dans la farine (suite).

Vue du ciel

en vidéo sur une

catastrophe annncée

“La seule chose qui soit certaine à l'avenir, c'est que la rigidité engendrera des catastrophes.”(Arno Penzias)

Dès nos premières investigations vidéos sur les chantiers, nous avons pu constater le non-respect de nombreuses prescriptions figurant sur l'arrêté préfectoral… sans qu'il y ait eu la moindre réaction de la préfecture.

Le Conseil Départemental ne respecte pas son contrat, il ne vérifie pas les chantiers, ne respecte pas ses engagements ne se préoccupe pas de la sécurité des intervenants, il avance à marche forcée avec le plus grand mépris des règles et des lois.

Cette vidéo est un témoignage accablant sur un équipement routier qui selon les déclarations du Conseil Départemental devait être sobre, discret, à peine perceptible, voir invisible !

Pour lire l'article en entier et visionner

la vidéo,
cliquez ici.

Pour adhérer à DIGD cliquez ici

Quand les élus tentent de rouler les citoyens dans la farine.

Les sept mensnges

du conseil départemental

confrontés à l'authenticité

 

de faits et de chiffres incontestables

“Le respect de l'opinion est indifférent aux mégalomanes, pourvu qu'ils gouvernent.”

(d'après Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre / Paul et Virginie)

Pour adhérer à DIGD cliquez ici

Lettre ouverte à Monsieur Germinal Peiro, président du conseil départemental.

Dites nous monsieur

le président !

“Si le sourd n'entend pas le tonnerre, il verra bien la pluie.

 (Proverbe Malaké)

Il est encore temps d’arrêter votre projet routier de contournement de Beynac et d’éviter de souiller les paysages du « Triangle d’or de la vallée de la Dordogne » par des ponts en béton et une voie devenue inutile.

Il est encore temps de ne pas créer, sous le prétexte dépassé d’une traversée de Beynac difficile, un point noir routier à 38 M€ TTC (minimum).

(pour lire l'article en entier cliquez ici).

Pour adhérer à DIGD cliquez ici

Lettre ouverte à Madame Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, préfète de la Dordogne.

L'assourdissant silence

préfectoral !

“Préfet. un uniforme qui a trop tendance à se changer en livrée.

 (Pierre Veron)

Nous vous avons adressé un premier courrier daté du 15 janvier 2018 dans lequel nous exprimions nos doutes sur la validité de la procédure qui allait vous conduire à autoriser les travaux du « Contournement de Beynac ».

Vous avez répondu que les modifications contestables que nous pointions n’étaient pas « substantielles ».

Nous avons alors posé des questions sur la substantialité des modifications, copie au ministère de l’intérieur qui nous a répondu qu’il vous transmettait le courrier.

Malgré cela nous n’avons, à cette heure, reçu aucune réponse de votre part.

 (pour lire l'article en entier cliquez ici).

Photo Matthieu Ricard

Un livre de Jean-Claude Nouard. Préface Yahne Le Toumelin et Matthieu Ricard.æ Postface de Alain Bressy

Photo de couverture de Yann Arthus Bertrand.

Varly Editions DE

Quand la réalité contredit dramatiquement le discours.

Contact

Siège social Association DIGD

Président Théo Pardo

Mairie de Castels et Bèzenac

24220 Castels Bèzenac

06 07 10 71 09

communication.digd@digd.fr